Une nouvelle collection en ligne : Jean Hervagault, photographe de Val-d’Izé

Jean Hervagault naît le 29 décembre 1879 à Val-d’Izé (Ille-et-Vilaine). Fils de Jean-Marie Hervagault, peintre-verrier, et de Jeanne Lemesle, il épouse Marie Mazurais le 23 août 1904. Le jeune couple s’installe dans l’auberge des parents de Jean, située place de la Mairie à Val-d’Izé. Sur la façade figure une grande enseigne aux belles lettres « Hervagault, peintre, débitant ». Marie se lance dans la confection et la vente de chapeaux pour femmes tout en assurant la gestion du débit de boisson. Jean exerce lui aussi deux activités : le métier de peintre-décorateur, et celui de photographe. C’est un homme curieux et créatif, passionné par la musique, qu’il pratique d’ailleurs avec talent.

Actif de 1904 à 1940, Jean Hervagault photographie la population de Val-d’Izé et des communes voisines à travers de nombreux thèmes qui témoignent de la réalité de son époque (les fêtes profanes et religieuses, la période 1914-1918, les métiers, les loisirs, ou encore les moyens de locomotion).

Campagne photographique Manzara 2017-2019
Syndicat des bouilleurs de cru, Jean Hervagault, Val-d’Izé – CC BY SA – Collection musée de Bretagne

Il travaille en extérieur ou dans son atelier de peinture, surplombé d’une grande verrière par laquelle s’introduit la lumière du jour et au sein duquel il a aménagé un studio de prise de vues. Il s’équipe au fil des années de six décors de différentes dimensions et de trois appareils : une chambre de voyage en bois avec soufflet « F. Jonte » de 1895, un Dodécagraphe, acheté à la maison Binda alors située 5 rue Nationale à Rennes, et un appareil des années 1930.

Jean Hervagault met en valeur ses sujets et réalise de nombreux portraits : couples de mariés, familles, conscrits, communiants, artisans et groupes divers posent devant son objectif. Il expérimente aussi la surimpression et réalise d’ailleurs un autoportrait en utilisant ce procédé.

M0212_93-10336-N-2
Portrait de Jean Hervagault fils (1905-1940), âgé de deux ans. Il porte un chapeau confectionné par Marie Mazurais, sa mère, modiste de profession et pose devant un petit chevalet, un pinceau à la main, en référence au métier de ses aïeux. Jean Hervagault, 1907 – CC BY SA – Photothèque musée de Bretagne
Campagne photographique Manzara 2017-2019
Groupe de noces du mariage Baslé-Monnerie dans le parc du Château du Bois Cornillé à Val-d’Izé. Jean Hervagault, vers 1925 – CC BY SA – Collections musée de Bretagne

Dans les années 1970, Jean-Yves Hervagault, l’un des petits-fils de Jean Hervagault et Jean-Yves Veillard, conservateur et directeur du musée de Bretagne, s’intéressent aux portraits de couples de mariés réalisés par le photographe. Ils observent notamment l’évolution de la robe de mariée de Val-d’Izé entre 1904 et 1930. Jean-Yves Hervagault fait appel à la mémoire des habitants de Val-d’Izé afin d’identifier les personnes représentées sur les clichés : des informations précieuses, car celles-ci lui permettent par la suite de dater les documents grâce aux registres des mariages. Ainsi, le premier cliché de Jean Hervagault représentant une mariée Izéenne vêtue d’une robe blanche est daté du 9 octobre 1917 (978.27.23). Le petit-fils du photographe fait alors don au musée de Bretagne de nombreuses plaques de verre issues de l’activité de son grand-père. Aujourd’hui, la collection Hervagault conservée au musée de Bretagne rassemble plusieurs centaines d’éléments.

Campagne photographique Manzara 2017-2019
Portait de mariés, Jean Hervagault, 27 mai 1905 – CC BY SA – Collections musée de Bretagne

En janvier 2019, nous avons rencontré Jean-Yves Hervagault pour lui présenter le portail des collections. Très enthousiaste à l’idée que les photographies de son grand-père y soient publiées, Jean-Yves Hervagault a informé sa famille du projet. Les douze autres ayants droit de Jean Hervagault lui ont donné pouvoir pour les représenter dans le cadre de la signature d’un contrat de cession de droits proposé par le musée. Ensemble, en accord avec la philosophie d’ouverture et de partage portée par le musée, ils ont choisi de publier les œuvres photographiques de Jean Hervagault sous la licence Creative Commons BY SA.

M0212_2019-0724
Jean-Yves Hervagault, petit-fils du photographe et donateur, a signé le 20 mai 2019 un contrat de cession de droits avec le musée qui permettra, au terme de l’inventaire et de la numérisation des œuvres, la mise en ligne sur le portail des collections de près de 450 photographies de Jean Hervagault, sous licence ouverte – CC BY SA – Cliché A. Amet, photothèque musée de Bretagne.

Un aperçu du travail photographique de Jean Hervagault est à découvrir sur le portail des collections. L’inventaire et la numérisation des clichés de Jean Hervagault se poursuivent et de nombreuses images compléteront prochainement la collection sur le portail. Nous renouvelons nos remerciements à toute la famille Hervagault, et en particulier à Jean-Yves Hervagault pour sa disponibilité et son implication. Grâce à la richesse de ses renseignements, le musée dispose désormais d’informations de première main qui contribueront à la bonne documentation de la collection.

 

 

D’après une biographie rédigée par Jean-Yves Hervagault, petit-fils du photographe et donateur de la collection.

1 réflexion sur “Une nouvelle collection en ligne : Jean Hervagault, photographe de Val-d’Izé”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :