Des lycéens à la découverte des photographies de Charles Barmay : Rennes photographiée, entre regard(s) et mémoire(s)

Depuis septembre, les élèves de Première 8 du lycée rennais Chateaubriand découvrent les photographies de Charles Barmay, photographe amateur rennais des années 1960, équipé de son appareil Rolleiflex, dont l’abondante collection est conservée au musée de Bretagne.

Rennes, place de la Mairie, Charles Barmay, août 1967 – CC BY NC – Collection musée de Bretagne, Rennes

Le projet, interdisciplinaire (Français avec Mme Rolland, EMC et Géographie avec M. Ollivier, et Documentation avec Mme Beuchet) amène progressivement les élèves à sélectionner individuellement des photographies prises par l’amateur pendant ses déambulations puis à développer une écriture personnelle, selon leur inspiration, liée aux scènes quotidiennes ainsi captées dans un espace et un temps autres que leur présent. Il s’agit donc d’interroger le regard porté sur une ville en évolution il y a 60 ans et le comparer au regard que les élèves peuvent porter sur leur ville dans un contexte de mutation similaire. Les productions écrites feront l’objet d’un recueil.

Le lancement du projet a amené les jeunes à rencontrer le cinéaste documentariste rennais Hubert Budor, qui réalise actuellement un documentaire sur Charles Barmay et ses photographies, et qui viendra échanger régulièrement avec eux. L’approche de l’écriture a été l’occasion d’échanger avec l’écrivain-poète Jacques Josse pour son livre Terminus Rennes, itinéraire littéraire à travers la ville de Rennes.

Rencontre au lucée avec le documentariste Hubert Budor.

Le projet bénéficie d’un partenariat avec le musée de Bretagne, coordonné par Gwenaëlle Neveu, médiatrice, qui a déjà permis la découverte du portail numérique des collections et des métiers du musée avec Fabienne Martin -Adam, responsable de l’inventaire et de la documentation, et Sébastien Le Treis, volontaire en service civique au musée. Le partenariat a également permis la découverte des réserves du musée de Bretagne, avec Manon Six, conservatrice responsable du pôle Conservation, et du métier de photographe avec Alain Amet, photographe.

Dans les réserves du musée de Bretagne avec Manon Six.

Ouverture culturelle, éveil d’un regard sur la ville, questionnement sur la mémoire et les mutations urbaines, découverte du monde professionnel, sont autant d’objectifs que le projet se propose de poursuivre…

Gilles Ollivier .

Laisser un commentaire