Projet de collecte : pratiques sportives amateurs en Bretagne

Le musée de Bretagne lance en 2021 une grande collecte consacrée aux pratiques sportives amateurs sur le territoire régional, et invite les Bretons et l’ensemble des publics à participer à l’enrichissement du patrimoine sportif lié à la région. En effet depuis quelques décennies, le fait sportif a acquis un nouveau statut, celui d’une culture de plus en plus partagée qui autorise désormais à voir le patrimoine sportif comme une réalité. Ce projet pourra trouver son aboutissement lors de projets de recherche, d’expositions temporaires (ex : le vélo en Bretagne) ou en fonction des orientations choisies pour la refonte à terme du parcours permanent du musée.

Un principe d’enrichissement des collections privilégié par le musée

La collecte est un principe privilégié d’enrichissement des collections pour tout musée de société, en complément des modes d’acquisition traditionnels. Elle permet notamment d’explorer des thématiques contemporaines, d’avoir une vision plus ample du champ patrimonial envisagé,  grâce à l’acquisition d’objets en plus grand nombre sur une période donnée.

Le musée de Bretagne a mené des collectes tout au long de son histoire : pour les plus récentes, on peut citer les projets autour des migrations ou des vêtements de travail, ayant donné lieu à des expositions temporaires. Ce sont également fréquemment les suites d’une exposition, par le thème développé ou le type d’objets présenté,  qui incitent les donateurs potentiels à initier une démarche de don au profit du musée. 

Au-delà de l’enrichissement des collections, les expériences de collecte ont témoigné de l’intérêt pour le musée de renforcer son ancrage territorial en impliquant les habitants dans la constitution de ses collections. La démarche participative de la collecte permet en effet une appropriation par les publics de leur musée.

Cette action doit être organisée d’un point de vue de la communication pour rendre visible les projets du musée et assurer des relais réguliers tout au long de l’opération. La collecte, pour être efficace auprès des publics, pourrait être prévue sur une durée d’un an (une saison).

Une nouvelle thématique : les Bretons et le sport

Selon une enquête nationale, 66 % des Français de plus de 15 ans (soit un peu plus de 36 millions) ont eu une pratique sportive en 2018. Une majorité est engagée dans une pratique sportive amateur régulière et autonome. Et en Bretagne, alors? Nous savons que football, cyclisme et voile y sont les sports les plus massivement pratiqués. Les collections du musée, elles, comptent actuellement environ 2 000 notices d’inventaire liées à la thématique du sport, tous supports confondus.

Équipe de football de La Selle-en-Luitré, Amédée Fleury, vers 1930 – CC BY SA – Collection musée de Bretagne, Rennes

Cette nouvelle collecte est orientée sur une thématique circonscrite à la Bretagne contemporaine (20e -21e siècle) : les pratiques physiques et sportives des habitants du territoire, principalement en amateur, de l’enfance à l’âge adulte. Le musée se propose en effet d’étudier comment le sport touche la société bretonne :  les particularités régionales, les pratiques sociales, les loisirs, l’histoire des associations et des clubs, les manifestations sportives, qui ont pu évoluer selon des événements, des phénomènes sociaux (ex : sport et santé, apprentissage, inclusion), des facteurs économiques, des progrès technologiques. En considérant le sport, comme objet d’étude historique et anthropologique mais aussi comme point de vue, le musée invite à poser un regard nouveau sur la société bretonne.

La collecte souhaite ses consacrer à un panel de sports affichant une grande diversité, afin de viser une représentativité pertinente des différentes classes d’âge, catégories sociales ou origines géographiques des pratiquants : sports collectifs/individuels, sports aquatiques et nautiques, centres de remise en forme urbains, trajets quotidiens sportifs…

Concrètement que cherchons-nous ?

Les publics sont invités à contribuer à la constitution du patrimoine sportif du territoire breton en venant déposer au musée et raconter des objets personnels, témoins de leur activité sportive ou de leur relation au sport en général.  La collecte est ouverte à toute personne intéressée, soit habitant en Bretagne, soit ayant exercé ponctuellement une activité sportive en Bretagne ou fréquenté des manifestations bretonnes (matches, Tour de France…). Les objets proposés, s’ils n’ont pas nécessairement une origine bretonne, doivent avoir été utilisés ponctuellement en Bretagne.

La thématique touchant de nombreux sujets, une catégorisation pourrait être proposée, pouvant servir de séquences en termes de communication (si l’une ou l’autre draine déjà suffisamment d’objets) et  faciliter la sélection des entrées en collection en organisant autant que possible l’arrivée des objets.

1- A chacun son sport : expression individuelle ou effort collectif, pratique de loisir ou esprit de compétition

Tout ce qui touche à la relation de chacun au sport : sport bien-être ou souhait de performance, passe-temps ou passion, seul ou à plusieurs, le sport se choisit et se vit personnellement.

Phénomène d’importance au sein des sociétés, il est fréquemment un vecteur important de souvenirs individuels ou communs qui structurent la mémoire.

Et le sport met toujours  en scène de manière éclairante les rapports de genre et les rapports de domination, de même que le rapport aux identités (sport féminin, sports populaires…)

Objets attendus : souvenirs, collections, trophées, médailles, insignes, prix, diplômes, cartes postales, documents imprimés, manuscrits, photographies, vêtements et équipements sportifs, fonds audiovisuels (vidéos, films amateur, témoignages oraux…), objets, produits dérivés.

Simone, joueuse de palets, Claude Carret, Betton, 1982 – Copyright-Tous droits réservés – Collection musée de Bretagne, Rennes

2- Sport à l’école, sport en famille

La jeunesse et l’apprentissage, les valeurs éducatives par le sport, l’accès de tous à la découverte du sport grâce à l’école, puis les pratiques familiales et les liens inter-générationnels qui stimulent et transmettent le goût pour les activités sportives, seront ici privilégiés.

Objets attendus : vêtements et équipements sportifs, photographies, fonds audiovisuels (vidéos, films amateurs,  témoignages oraux …)

Tennis à l’école Saint-Charles, Raphaël Binet, Saint-Brieuc – CC BY SA – Collection musée de Bretagne, Rennes

3- Clubs, structures sportives, ligues, comités, fédérations

Le monde associatif sportif comme cadre, facilitateur, organisateur : l’identité et le fonctionnement des structures, leur communication, leur « esprit ».

La dimension économique du sport pourra également être évoquée : magasins de sport en Bretagne et leur documentation, sport et tourisme en Bretagne…

Objets attendus : affiches, documents imprimés, diplômes, cartes d’adhérents, vêtements et équipements sportifs, publicités magasins de sport, photographies, fonds audiovisuels (films, musiques, chants,  témoignages oraux …), trophées, médailles, insignes, prix, diplômes

Licence de football de l’Amical club redonnais – Marque du domaine public – Collection musée de Bretagne, Rennes

4- Manifestations sportives en Bretagne : matches, courses, compétitions, défis…

Les lieux du sport en Bretagne et les temps forts : toutes les témoignages liés aux événements sportifs (équipements : stades, salles de sport, piscines, hippodromes… ; parcours et itinéraires sportifs en Bretagne ; événements). Célébrations populaires, victoires. Supporters et spectateurs. Médiatisation.

Objets attendus : affiches, cartes postales, documents imprimés, manuscrits (tickets d’entrée, autographes…), arts graphiques, fonds audiovisuels,photographies, objets, produits dérivés (supporters notamment), couverture médiatique

Porte-clé des Cyclades rennaises, 2000 – CC0 – Collection musée de Bretagne, Rennes

Méthodologie et critères de sélection

La collecte sera pilotée par le pôle Conservation (Manon SIX). Tous les déposants, après un premier contact de filtrage téléphonique ou par mail sur la boîte collections.musee-bretagne@leschampslibres.fr , seront reçus pour un entretien qui aboutira éventuellement à un dépôt pour étude. Parmi tous les objets apportés et sur la base des éléments recueillis au cours de ces entretiens, on identifiera ensuite ceux qui sont représentatifs des pratiques sportives locales et on en fera une sélection, pour conservation dans les collections du musée. Les pièces sélectionnées viendront donc, avec l’accord du propriétaire, compléter les collections du musée de Bretagne, qui se réservera la possibilité de l’inclure ou non dans des expositions ou dans son parcours permanent. La procédure de collecte fera en outre l’objet d’un dossier préalable soumis à la Commission scientifique régionale d’acquisition organisée par la DRAC Bretagne, concernant dans un premier temps :

– les principes et critères,

-puis fournissant la liste des objets sélectionnés pour l’intégration à l’inventaire du musée.

Outre leur intérêt intrinsèque, leur authenticité ou leur rareté, les objets les mieux documentés seront les plus susceptibles de rejoindre les collections : appartenance connue (qui les possédait, qui les utilisait), période d’utilisation, lieu d’utilisation, contexte…

La spécificité territoriale (objet provenant de Bretagne ou utilisé en Bretagne) sera dans la méthodologie de la collecte le premier critère discriminant. Le musée ne pourra entrer en collection que les objets précisément rattachés à la région par le récit du donateur.

On retiendra donc les critères de sélection suivants :

· représentativité par rapport à la thématique de la collecte

· existence d’une documentation et récit du donateur : provenance, utilisation et parcours de

l’objet

· pouvoir d’évocation et de témoignage

· polysémie

· absence de redondance avec d’autres éléments de collection

· état de conservation de l’objet

· capacité d’entreposage du musée

Un projet transversal pour l’établissement

Au-delà de la politique d’enrichissement des collections, ce projet pourra structurer l’activité du musée sur le temps long, à travers une actualité régulière : actualité sur les réseaux sociaux, sur le blog Musée dévoilé… Des restitutions au public pourraient être organisées comme points d’étapes. Le futur parcours permanent pourrait donner à voir les nouveaux dons ou acquisitions provenant de la dimension participative.

La réussite d’expériences similaires menées par d’autres institutions a montré l’importance d’inscrire la thématique dans la programmation culturelle et notamment dans les projets spécifiquement destinés aux scolaires (cultiver la dimension de contribution, de participation à la patrimonialisation des collections).

Dans cette perspective, le projet sera prioritairement présenté aux différents services de la collectivité concernés (Direction des Sports de Rennes Métropole, équipements sportifs métropolitains…).

De plus, des partenariats pourront être tissés, par exemple :

– avec  la Région Bretagne et les comités régionaux (CROS : Comité régional olympique et sportif de Bretagne)

-avec des historiens, ethnologues, sociologues et chercheurs sur le sport

– avec des institutions ressources : Cinémathèque de Bretagne, archives départementales et municipales…

– avec le monde associatif.

Manon Six.

Pour en savoir plus ou participer à la collecte, envoyer un message à collections.musee-bretagne@leschampslibres.fr

Laisser un commentaire