Gaston Maury, entre photographie et peinture

En 2007, le musée de Bretagne s’est porté acquéreur d’un ensemble de 137 photographies, œuvres essentiellement pictorialistes signées Gaston Maury.

Apparu vers 1887, le pictorialisme revendiquait pour la photographie un statut artistique, en donnant aux tirages traités un rendu particulier très proche du dessin, de la peinture ou de l’estampe. En France, le mouvement était rassemblé autour du Photo Club de Paris, épicentre de ce « bouillonnement » et certains artistes connurent une véritable carrière internationale comme Robert Demachy (1859-1936) et Constant Puyo (1857-1933), chefs de file de l’école pictorialiste, dont le Musée de Bretagne possède nombre de tirages et négatifs. D’autres reçurent une forme de reconnaissance discrète à l’instar de Gaston Maury (1874-1935), photographe amateur rennais qui tenait une fabrique, installée route de Lorient,spécialisée dans la préparation de soies animales pour la brosserie. Membre actif de la Société photographique de Rennes, il fut aussi membre correspondant du Photo Club de Paris où il exposa entre 1903 et 1909.

Concarneau vue du port, Gaston Maury, 1901-1907 – Marque du domaine public- Collection Musée de Bretagne, Rennes

Éminemment pictorialiste, la collection Gaston Maury présente de véritables  « tableaux photographiques » au cadrage travaillé, plongés dans le flou d’une atmosphère brumeuse esthétisante. Peu de tirages sont légendés par l’auteur : Concarneau, Douarnenez, Pont-Aven, Pont-l’Abbé dans le Finistère, Pacé, Rennes en Ille-et-Vilaine, Dinan dans les Côtes d’Armor, constituent certaines des localisations identifiées. Quelques doubles et triples nous donnent l’avantage de visualiser les recherches et essais artistiques de l’auteur. Daté entre 1901 et 1910, l’ensemble du fonds présente des vues largement composées de paysages naturels de campagne (paysages enneigés, études de végétation, champs…) et du littoral (bateaux, marines…), donnant pour certaines l’illusion d’une peinture comme ce Bord de Rivière.

Bonneval bord du Loir, Gaston Maury, 1901-1907 – Marque du domaine public – Collection Musée de Bretagne, Rennes

Vient ensuite une série de scènes de la vie quotidienne beaucoup moins retouchées que les vues paysagères : scènes de travail aux champs et à la ferme, scènes de rue, scènes de ports et de pêche, scènes de marché où l’auteur a choisi de plutôt jouer sur la trame du papier comme pour celle de Pont-Aven donnant l’effet saisissant d’un tableau, scènes de pardon figurant pèlerins attablés et musiciens. Enfin quelques portraits dont celui de Gaston Maury par Georges Geay ; un deuxième pouvant être un autoportrait.

Scène de marché à Josselin, Gaston Maury, 1901-1907 – Marque du domaine public – Collection Musée de Bretagne, Rennes

S’il faut bien admettre que la production pictorialiste fut de très inégale qualité, elle créa cependant un véritable bouleversement dans l’esthétisme photographique. Des artistes comme Gaston Maury, amateur de talent et quasi inconnu aujourd’hui, ont contribué à faire vivre et évoluer ce premier mouvement artistique photographique jusqu’au sortir de la Grande Guerre.

Olivier Barbet.

Laisser un commentaire